Recip-e et la prescription papier: qu'est-ce qui change le 1er juin?

mercredi 30 mai 2018
Retour à l'aperçu

En décembre 2017, le Comité de l’assurance avait donné le feu vert pour rendre obligatoire la prescription électronique de médicaments aux patients en ambulatoire à partir du 1er juin 2018. Comme la procédure qui rendra obligatoire cette prescription électronique de médicaments est toujours en cours, prescrire électroniquement ne sera pas encore obligatoire au 1er juin 2018. Un arrêté d’exécution doit encore être publié ; l’obligation légale sera probablement d’application après l’été.

 

Quels dispensateurs de soins devront prescrire électroniquement ? Pour quelles prescriptions ?

Aussi bien les médecins généralistes que les autres prescripteurs (spécialistes, dentistes, sages-femmes) ne pourront plus prescrire des médicaments à leurs patients ambulatoires que par voie électronique. Deux exceptions ont été prévues: cette obligation ne concerne pas la prescription de médicaments lors d'une consultation à domicile ou en institution (par ex. en MRS) ni les prescripteurs ayant atteint l'âge de 62 ans.

 

Qu’est-ce que cela va changer pour vous en tant que pharmacien ?

En pratique, rien ne changera pour vous. Même à l’issue de l’obligation liée aux prescriptions électroniques, vous recevrez encore des prescriptions en papier que vous traiterez comme vous le faites aujourd'hui.

En tant que pharmacien, vous n’êtes pas en mesure ou ne devez pas vérifier s’il s’agit d’une exception. Par conséquent, vous avez l’autorisation de continuer à accepter des prescriptions classiques sur support papier.

Attention : les prescriptions classiques INAMI non électroniques doivent satisfaire aux exigences de forme officielles.

 

Lors d’une prescription électronique, les patients continueront à recevoir une "preuve de prescription électronique". Le code RID est et reste la seule manière d'avoir accès au document électronique auprès de Recip-e.

Si vous devez tout mettre en œuvre pour traiter les prescriptions électroniques par voie électronique, vous pourrez toutefois continuer, en cas de force majeure, à délivrer des médicaments sur la base de la "preuve de prescription électronique". La mesure transitoire reste d'application jusqu'à nouvel ordre.

© 2021 KLAV - Ilgatlaan 5 - 3500 Hasselt - T: 011/28 78 00 - F: 011/28 78 01 - info@klav.be - Sitemap - Disclaimer - Privacy Policy